Marketing : un parcours quasi obligé pour vanter une marque ou une entreprise.

Même si l’on sait que ce n’est pas une science exacte, l’Histoire est ponctuée de grands flops ou de grandes erreurs dans ce domaine.

Marketing et échecs ? Pourquoi ? Parfois pour un simple problème d’ego, ou bien un produit ne correspondant pas du tout à l’image d’une marque, ou encore une sortie  trop en avance sur son temps, un défaut d’étude de marché ou tout simplement un mauvais positionnement par à rapport à la clientèle ciblée.

Pour la plupart de ces grandes entreprises ou grandes marques, ces erreurs n’ont pas eu trop de graves conséquences. Certaines ont même su magnifiquement rebondir comme Apple, malgré l’échec cuisant à son époque d’un ordinateur personnel, « Lisa », hors de prix même pour quelqu’un qui en avait les moyens.

D’autres ont failli ne jamais s’en remettre, comme Kodak, n’ayant pas cru dans l’ère du numérique et qui a avait déposé le bilan en 2012. Depuis, suite à une sévère restructuration et reventes de quelques unes de ces filiales , la firme s’est recentrée sur d’autres activités plus ou moins éloignées de ses activités premières.

Pour illustrer notre propos,  commençons tout d’abord par  une vidéo retraçant non sans un peu d’humour les 10 plus grands flops ou erreurs de marketing :

Sur la deuxième vidéo, Catherine Heurtebise, journaliste spécialisée en marketing et communication nous fait part de son analyse sur ces incidents de parcours marketing des grands groupes lors de lancements produits et nous explique quelles erreurs sont systématiquement commises par les directions générales et marketing :

Pour conclure, voici un livre intéressant sur le sujet :

« Ils se croyaient les meilleurs : Histoire des grandes erreurs de management » par Christine Kerdellant.

Voici l’histoire de ces décisions qu’il eût fallu éviter. Des innovations mort-nées de Bill Gates ou Steve Jobs aux rêves de grandeur de Jean-Marie Messier, de Kodak qui ne croyait pas à la photo numérique à Mamie Nova qui se moquait des grand-mères, de l’échec de Barbie en Chine à celui de Renault en Inde, des performances viciées de Madoff et de Kerviel à l’explosion « programmée » de la navette Challenger, d’Orange à Google ou Volkswagen, 150 erreurs qui ont marqué l’histoire font l’objet d’une enquête minutieuse.

Certains cas sont célèbres, d’autres n’ont jamais été regardés de près, tous sont revisités à travers des récits fourmillant d’anecdotes et de révélations. Loin d’être un simple catalogue des ratages des dirigeants, ce livre analyse les grandes catégories d’échecs et en tire les leçons en matière de stratégie, de marketing ou de gestion de l’humain.

Histoire des grandes erreurs de management par Christine Kerdellant

Partager