Facebook ou lorsque des hackers essayent de s’emparer de votre compte en invoquant des violations de droits d’auteur.

En matière de piratage, tout est bon pour essayer de s’emparer d’un compte, de données personnelles, etc. Une arnaque qui fonctionne toujours bien est celle du « phishing », c’est à dire se faire passer pour la véritable société qui vous adresse un message.

Concernant le phishing, il est une arnaque qui circule de temps en temps dans nos messageries depuis ces dernières années : Facebook (ou prétendument être le fameux réseau social) vous adresse un mail toujours en anglais invoquant que votre page est en accès restreint car vous avez violé des droits d’auteur sur un ou des articles que vous auriez publiés. Nous avons reçu ce message plusieurs fois en un très court laps de temps.

Il ne vous resterait  que 48 heures pour vous mettre en règle sous peine de quoi, Facebook se réserverait le droit de supprimer votre page.

Phishing Facebook : tentative de piratage invoquant une violation de droits d'auteur

 

Déjà, le premier indice qui vous met la puce à l’oreille est que vous n’avez aucune notification dans votre compte Facebook.

 

L’on serait donc tenter de cliquer sur le lien inclus dans le corps du message afin d’en savoir plus. Erreur !

En cliquant dessus, vous arrivez sur une page totalement similaire à une page de connexion Facebook.

Ainsi donc, si vous voulez savoir de quoi il retourne, il ne vous reste plus qu’à entrer votre identifiant et votre mot de passe.

Résultat ? Rien. Vous arrivez sur une page Facebook vide. Il est déjà donc trop tard. Le hacker a déjà récupéré vos identifiants de connexion.

Il ne vous reste plus qu’à modifier immédiatement votre mot de passe avant qu’il ne soit trop tard.

Si c’est le cas, il ne vous reste plus qu’à contacter le centre d’aide Facebook afin de retrouver votre compte en cliquant ici.

 

Un deuxième indice qui averti du danger potentiel, c’est d’aller regarder l’adresse mail de l’expéditeur caché sous le nom Facebook. Et là on s’aperçoit de la duperie, car il manque le « e » du mot facebook :

 

Phishing Facebook : fausse adresse mail

 

En conclusion, il faut toujours rester vigilant sur les messages reçus d’une société connue. Parfois, ils ne sont pas adressés à l’adresse mail que vous utilisez pour vous connecter à leur compte, ce qui devrait déjà vous alerter.

Autre règle absolue, ne jamais cliquer sur le lien qu’on vous invite à ouvrir. Il faut toujours aller directement sur le site de la société en vous connectant à votre compte.

 

Partager cet article sur :